Dans le Perche, l’ermite Bernard de Tiron s’établit dans la paroisse de Gardais avec quelques disciples en 1114. Il y fonde l’abbaye de la Sainte-Trinité. Très vite, celle-ci s’enrichit grâce à l’honorable réputation de Saint-Bernard. Protégée par le roi Louis VI le Gros, elle prend son essor et dirige près de 22 autres abbayes, en France, Ecosse et Angleterre. Malheureusement, beaucoup sont incendiées, pillées ou ravagées par la Guerre de Cent Ans. Peu à peu, ce centre religieux d’importance décline…

Au XVIIe siècle, Henri de Bourbon-Verneuil, fils d’Henri IV et de sa favorite Henriette d’Entragues, a seulement 5 ans lorsqu’il est nommé abbé commenditaire de Tiron. Finalement, il y fonde un collège dédié à l’éducation des nobles de la région en 1630. D’excellente réputation, l’établissement rejoint la liste des « collèges royaux et militaires » de Louis XVI en 1776 : on y forme alors les élèves au concours d’entrée de l’Ecole Militaire de Paris. Immanquablement, le destin du collège bascule lorsque surgit la Révolution : l’église est interdite d’accès en 1792 et le collège ferme ses portes l’année suivante. Aussitôt, le site est racheté par un ancien professeur, Etienne Taullé. Il ne devient cependant qu’une gigantesque carrière de pierres… L’abbaye est pillée et son chœur gothique finit par s’effondrer.

Passionné d’Histoire et de botanique, André Guillaumin s’attèle à la restauration de ce monument hérité de sa famille au milieu du XXe siècle. À sa mort en 1974, ses descendants appellent la puissance publique à prendre en charge ce grand témoin d’histoire locale. Le Conseil Départemental d’Eure-et-Loir répond à leur appel et achète l’ensemble en 2005 ! C’est dans le cadre d’une visite avec son président que Stéphane Bern, grand défenseur du patrimoine, découvre Thiron-Gardais en 2012.

Subjugué par la beauté, le potentiel et le destin du lieu, il en tombe amoureux et décide d’en devenir propriétaire. Sous la conduite d’un architecte du patrimoine et d’artisans spécialisés, il fait restaurer le bâtiment, réaménage les jardins et ouvre le domaine au public en 2016.

Aujourd’hui, les visiteurs y découvrent un musée où le célèbre animateur a rassemblé tous les documents et objets qui racontent l’histoire de l’abbaye et du collège royal et militaire. À l’extérieur, les jardins historiques ont été recréés et présentent les différents usages qu’ils ont eu au fil du temps : lieu de culture et méditation pour les moines, ils étaient un lieu d’étude pour les élèves du collège avant de devenir lieu de promenade pour les différents propriétaires. Régulièrement, de très beaux événements culturels y sont organisés comme la Fête des Jardins, les Rendez-vous au Jardin ou des concerts lyriques.

Galerie photo du Collège Royal et Militaire de Thiron-Gardais

Visites

  • Accueil de groupes à partir de 20 personnes jusqu’à 50 personnes
  • Animaux acceptés
  • Langues disponibles
    • Panneaux : Français

Activités

  • Animation thématique spécifique
  • Atelier pour adultes
  • Atelier pour enfants

Horaires

Ouverture du site : samedi 7 et dimanche 8 mai 2022 - Fête des jardins.
Ouverture exceptionnelle le jeudi 26/05 de 14h à 18h – Ascension.
Ouverture exceptionnelle le lundi 06/06 de 14h à 18h - Pentecôte.
Ouverture exceptionnelle le lundi 15/08 - Assomption.
Derniers jours d'ouverture : samedi 17 et dimanche 18 septembre 2022 - Journées Européennes du Patrimoine

Tarifs

Adulte Plein tarif : de 8,00 € à 8,00 € Entrées illimitées au jardin pendant l’été, pour un premier billet acheté

Adulte Plein tarif : de 8,00 € à 8,00 € Adulte / Pass annuel

Tarif enfant : de 2,00 € à 2,00 € Enfant 7-11 ans

Gratuit : de 0,00 € à 0,00 € Enfant - 7 ans

Tarif réduit : de 5,00 € à 5,00 € Enfant 12/18 ans, étudiants, apprentis, demandeurs d’emploi, personnes à mobilité réduite, titulaire

Autres informations

Labels

Mode de paiement

  • Carte bleue
  • Espèces

Accès

  • Autoroute A11 à 13 km

Services et équipements

  • Boutique
  • Bar / Buvette
  • Parking