L’histoire du château du Gué-Péan commence dès l’Antiquité, période pendant laquelle les Romains y installent un camp. Évoluant avec les besoins de son temps, celui-ci devient une motte féodale avant d’être transformé en logis seigneurial. Pourtant, il ne prend véritablement essor qu’au moment de la Renaissance avec l’arrivée à sa propriété de la famille Alaman.

Riche marchand, Nicolas Alaman est proche des rois Charles VIII et Louis XII. Ambassadeur auprès de la République de Florence, il connaît et apprécie l’architecture italienne. Ami de François Ier, il s’illustre à ses côtés en participant à l’organisation du célèbre Camp du Drap d’Or où se rencontrent le roi de France et celui d’Angleterre, Henri VIII. Quelques années plus tard, en 1524, il acquiert la seigneurie du Gué-Péan. Après lui, son fils François y fait bâtir deux pavillons Renaissance flanqués de quatre tours d’angle. L’une d’elles, la Tour à impériale, est une véritable prouesse architecturale : seulement 12 éléments semblables existent en Europe ! Emblématiques de l’architecture Grand Siècle, deux ailes aux façades classiques complètent ensuite tout cet ensemble.

Au XIXe siècle, le château du Gué-Péan vit une période particulièrement riche. La famille de Cassin, alors propriétaire du domaine, se lance dans la culture de la vigne en installant un chai dans les communs. Elle y profite également d’une vie culturelle fastueuse : de nombreuses représentations théâtrales y sont organisées et l’on reçoit la visite des plus grands artistes de l’époque comme Frédéric Chopin, George Sand et Honoré de Balzac. Un siècle plus tard, c’est un ami de Boris Vian qui ouvre Gué-Péan au public. Acteur important de la Libération de Paris, le Marquis Raymond Massiet y ouvre un centre équestre. Il organise également des visites et accueille des hôtes dans les chambres de sa demeure.

Aujourd’hui, Denis Laming poursuit ce travail. Séduit par la beauté du domaine, il achète la propriété à la fin des années 1990. Architecte connu pour avoir imaginé le Futuroscope, il y a engagé d’importants travaux de restauration et y vit désormais avec sa famille. L’été, et pour les Journées du Patrimoine, le public est invité à découvrir le château : son impressionnante Tour à impériale, sa chapelle, sa bibliothèque, ses salons… En visitant Gué-Péan, les visiteurs plongent dans l’histoire d’un monument méconnu, intime et chaleureux.

Galerie photo du Château du Gué-Péan

Visites

  • Accueil de groupes à partir de 20 personnes
  • Visites groupes guidées sur demande
  • Durée moyenne de la visite de groupe : 01h00
  • Langues disponibles
    • Panneaux : Français
    • Parlées : Français, Anglais

Activités

Horaires

Du 02 juillet au 28 août 2022
Lundi10h30 - 18h
MardiFermé
Mercredi10h30 - 18h
Jeudi10h30 - 18h
Vendredi10h30 - 18h
Samedi10h30 - 18h
Dimanche10h30 - 18h
Précisions sur les fermetures : Mardi
Du 17 au 18 septembre 2022
LundiFermé
MardiFermé
MercrediFermé
JeudiFermé
VendrediFermé
Samedi10h30 - 18h
Dimanche10h30 - 18h
Précisions sur les fermetures : Lundi-Mardi-Mercredi-Jeudi-Vendredi
- Tous les jours, sauf le mardi
- De 10h30 à 18h
- Ouvert de juin à octobre, sur rdv et selon disponibilité, pour les groupes
- Ouvert pour "La Nuit des Châteaux" (fin octobre)

Tarifs

Adulte Plein tarif : 12,00 €

Tarif réduit : 8,00 € de 7 à 17 ans

Tarif groupe : 8,00 € 20 personnes et plus

Gratuit : 0,00 € jusqu'à 6 ans

Tarif réduit : 8,00 € Montholiens / PMR

Autres informations

Mode de paiement

  • Chèques bancaires et postaux
  • Espèces

Services et équipements

  • Parking