Surnommé « le petit Versailles de la Mayenne », le château de Craon se dresse fièrement sur la colline de Guinefol, dominant la petite ville éponyme située en contrebas. Véritable palais à la campagne, reflet de l’architecture classique du XVIIIe siècle, il est construit par l’architecte Pomeyrol à l’attention du Marquis d’Armaillé, très riche propriétaire terrien d’Anjou, Baron de Craon, de Gonnord et du puy du fou, proche du roi Louis XV et de sa cour. Le château, qui a conservé tous les éléments architecturaux qui témoignent aujourd’hui de ce qu’était la vie dans un château au Siècle des Lumières, est paré d’un écrin de verdure de 47 hectares. Il se déploie autour d’un charmant jardin à la française réalisé par le paysagiste Redont en 1930. Le grand parc à l’anglaise, serpenté par l’Oudon en contrebas, est l’œuvre d’un paysagiste du XIXe siècle : Chatelain. Craon est dans la même famille depuis 1828, date de l’achat du château par Alain de Champagné aux héritiers du marquis d’Armaillé. Les générations se sont succédé et ont chacune apporté la modernité sans jamais dénaturer la belle propriété du XVIIIe siècle. La visite du château de Craon permet ainsi de découvrir un lieu vivant et habité, meublé harmonieusement de mobilier d’époque et de souvenirs de famille, tant dans les pièces de réception que dans les chambres d’hôtes.

Le Comte Louis de Guébriant, propriétaire soucieux de la mise en valeur de son joyau monumental, a mené à terme la restauration du potager en 1992. L’ensemble se compose ainsi d’un grand parc à l’anglaise, d’un jardin à la française, d’un potager mais également d’un petit jardin de buis taillés. Les extérieurs sont aussi riches d’une chapelle, d’un lavoir buanderie et d’une glacière parfaitement conservée. Depuis la restauration des anciennes écuries en 2001 et leur transformation en salles de réception, le château de Craon peut aussi être, le temps d’un week-end, le lieu rêvé de mariages et autres festivités. Trois gîtes ont également été créés dans les anciennes dépendances et dans une aile du château. Les propriétaires actuels, le Comte Bertrand de Guébriant et son épouse Séverine, s’efforcent quotidiennement d’entretenir ce trésor de l’histoire et à le faire vivre en l’ouvrant au public du 1er juillet au 31 août. Le rez-de-chaussée du château se découvre avec un guide qui révèle chaque année tous les secrets du château à des visiteurs attentifs. Les enfants apprécient le fait de pouvoir se costumer le temps de la visite et peuvent découvrir l’histoire des lieux en s’amusant avec un livret de jeux qui leur est spécialement dédié.